23/02/2008

Des cerfs-volants d'émotion

Nous n'avons pas pris l'habitude de vous parler des spectacles ou des films auxquels nous assistont. Pourquoi ne pas le faire, en partageant ainsi avec vous qui nous faites le plaisr de nous lire?

Nous avons vu récemment "Les cerfs-volants de Kaboul", un film qui interpelle et émeut profondément. Un film qui s'attarde en soi, pour questionner, éveiller... Le thème? Deux enfants dans le Kaboul coloré des années septante. Ils sont les as du cerf-volant. Mais surtout, ils sont amis, frères presque... inséparables. Et ce malgré que l'un soit le fils du serviteur. Ce dernier un jour de victoire dans un duel de cerfs-volants, est violemment agressé. Son ami assiste à l'humiliation, mais n'intervient pas. Dès lors, le remords et la culpabilité vont l'habiter et le mener vers des gouffres de lâcheté aux multiples facettes...
Le temps passe. Kaboul n'est plus que l'ombre d'elle-même... L'un y est resté, l'autre a fui avec son père aux Etats-Unis, y a accompli de brillantes études, a rencontré la femme de sa vie et s'impose dans son métier d'écrivain.  Mais le passé, un jour, le rejoint... Un simple coup de téléphone va tout changer. De la honte et de la culpabilité à la renaissance. De la faiblesse au courage... Un film émouvant et fort qui vibre sur les chemins du pardon... Les artistes sont inconnus mais bourrés de talent. Comment résister à la résence des deux gamins? A l'humanité qui se dévelope à fleur de peau? A ces sentiments forts et universels exprimés avec justesse?

Un bon, un très bon moment de cinéma que nous vous recommadons avec joie.

A voir aussi le très beau film de Sean Penn "Into The Wild". Des images superbes d'une nature grandiose, le portrait attachant d'un jeune à peine sorti de l'adolescence qui décide de tout quitter et de vivre une expérience de solitude, de communication avec la nature sauvage, sublime, amie et ...impitoyable. Un destin. Une vie qui se joue dans la recherche d'une réponse à l'intime et profonde question...   

 

15:38 Écrit par Catherine Peyrac dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.