28/03/2008

 

Hôte de Bruxelles pour Ecoute Ton Corps :

                   Colombe Brisebois. Des outils merveilleux pour atteindre à la paix intérieure ! Dès l’abord, on ne voit que son regard. Brun, profond, lumineux. Accueillant. Colombe Brisebois respire l’équilibre. On la sent bien dans peau, bien dans sa vie. Instinctivement, on a envie de répondre à ce sourire qu’elle offre et qui nous dit et que la vie est chose  formidable quand on détient les outils à utiliser tant dans les jours sombres que dans les jours heureux.Elle nous vient du Québec et découvre la Belgique avec joie. Pendant plus de quinze jours, elle va animer les stages proposés en ce printemps par Ecoute Ton Corps à Bruxelles. En tout six ateliers qui tous ont pour objectif d’aider celles et ceux qui les vivent à améliorer leur qualité de vie et à se sentir bien dans leur corps et dans leur coeur. « Je suis Québecoise. Je ne suis pas née en criant comme la plupart des enfants, mais en posant mille pourquoi ? J’avais en moi  plein de questions sur la vie et sur le sens de l’existence. Je devais à tout prix trouver des réponses à ces pourquoi qui m’habitaient. Au fil des années, j’ai vécu diverses expériences. Surtout au point de vue affectif et ce jusqu’en 1995. J’ai connu deux unions. Mais je n’ai pas changé de couple pur un mieux…Le second ne fut pas meilleur que le premier. Au contraire même. Après la seconde déception, je me suis révoltée. J’ai fait quelques rencontres, mais rien de positif. En fait, je n’attirais, je ne m’attirais que des hommes dépendants. Ils se perdaient dans la bière, la drogue…  Evasions qui ne séduisaient en rien la petite fille sage que j’étais. Mais ces hommes, je voulais les sauver! Lasse, j’ai fini par dire, « tu ne m’aimes pas assez pour changer » et je me suis enfuie. Aux Etats-Unis et notamment en Floride. Je n’avais pas encore compris que ce que tu fais te suit… Un jour, une copine m’a prêté le petit livre rose d’Ecoute Ton Corps. Sa lecture m’a bouleversée. Là, il y avait la réponse à toutes mes questions ; je découvrais le sens de mon existence. Un « hic », le paragraphe consacré au « miroir » ! Difficile à passer! Je me disais  « Je ne suis pas comme cela ! »… Peu après,- c’était en 1995 - j’ai eu un accident qui m’a laissée sérieusement blessée, immobilisée dans un corset. Je ne pouvais que lire et j’ai lu et relu « Ecoute Ton Corps. Rétablie, j’ai suivi tous les ateliers. En août 1998, je recevais mon diplôme d’animatrice. Je débutais aussi une nouvelle relation, beaucoup plus vraie et plus profonde. Elle répondait à ce que j’étais ; il ne faut jamais oublier que ce que tu t’attires, c’est ce que tu es à l’intérieur… Ecoute Ton Corps m’avait donné des outils extraordinaires ; je voulais les vivre au cœur de ma nouvelle relation. En mars 1999, mon fils unique se suicidait. Il avait 23 ans ! J’ai connu un désespoir terrible : je n’avais  pas pu l’aider. Que n’avais-je pas vu ? Pas compris ? C’est à ce moment que j’ai su que le temps était venu d’ouvrir à fond ma boîte à outils. En août, je me sentais prête, forte d’une conviction qui ne m’a plus quittée : avec les bons outils, on peut tout gérer et même sortir grandi/e de l’épreuve. Ces outils sont fabuleux tant dans mes moments de malheur que de bonheur. Depuis Colombe est devenue l’une des animatrices d’Ecoute Ton Corps. Premier stage donné voici sept ans. Depuis trois ans, elle enseigne de par le monde. « Je suis très motivée, dit-elle dans un sourire éclatant. Je veux aider Lise Bourbeau à atteindre son objectif, à savoir contribuer à la paix mondiale en aidant une personne à la fois à atteindre à la paix intérieure. C’est une démarche merveilleuse. Qui ne veut toucher cette paix intérieure ? Mon rêve ? Continuer. Etre à l’écoute de mon corps. Comprendre et dire de mieux en mieux que le corps et l’environnement physique reflètent ce qui est en soi. Avoir la notion de responsabilité… Tout ce qu’offre une école de vie fabuleuse qui  aide à être bien dans sa vie, dans son quotidien, dans sa relation à soi et aux autres, qui permet d’atteindre à la paix intérieure grâce à des outils précieux, vrais, évidents. On dépense tellement pour essayer de trouver cette paix intérieure, pour essayer de combler tant bien que mal notre mal être intérieur. Vivre un stage, c’est un investissement pour soi. Dès que l’on se connaît, que l’on s’accepte, que l’on est à l’écoute de ses besoins - ses besoins profonds -, on dépense beaucoup moins. Cela se vérifie régulièrement.

Personnellement, aujourd’hui, je suis heureuse. Dans une relation et une profession qui m’épanouissent. Je découvre aussi le monde, en voyageant pour Ecoute Ton Corps. Et je sais que partout où je suis, je rencontre des êtres qui ont les mêmes peurs, les mêmes croyances, les mêmes blessures, les mêmes questions, les mêmes habitudes… Quelle que soit la couleur de peau, quelle que soit la race… Nous sommes en fait tous pareils. Ces rencontres sont enrichissantes. Oh que oui !

Si vous souhaitez rejoindre Colombe Brisebois et les stages d'Ecoute Ton Corps: Ecoute Ton Corps, Comment développer le senti, Répondre à ses beoins, Dialogue intérieur, Métaphysique des Malaises et Maladies, Confiance en Soi, n'hésitez pas à appeler le 02/ 7266725. Les stages ont lieu aux Citadines, à Bruxelles, avenue de la Toison d'Or. Chacun dure deux jours.

20:52 Écrit par Catherine Peyrac dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecoute ton corps lise bourbeau |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.