03/08/2008

Voyage au Pays des Ours!

Insolite! Sympathique! Inattendu surtout! Ce dernier week-end, le premier de ce mois d'août 2008, me voici invitée sur la Terre des Ours. Tout un monde à découvrir. Ils ont, avec plusieurs de leurs jolies amies, élu domicile au coeur du Beffroi de Bruges. L'endroit n'est pas banal. Car quels que soient les problèmes douloureux qui animent notre beau pays déchiré, ils ont décidé de jeter un pont entre les peuples. Un seul cri de ralliement: le passion au coeur de la rencontre. Et aussi l'amitié au fond du coeur, nous sommes le lien. Un lien bien doux puisque ces ours, oursonnes et oursons qui nous tendent la main sont en peluche. Jeunes, vieux, créés, recréés, ils se dévoilent un à un, lentement. C'est qu'ici la concurrence est rude. Pensez! Ils sont des milliers à tourner le regard vers le visiteur déjà conquis. Ils ont le regard de perle vif, inquiet, tendre, drôle, tristounet... Au passage, ils semblent adresser un clin d'oeil complice à la genitille adoptante potentielle qui passe. Et soudain, le miracle s'accomplit: elle tend la main, le saisit, le regarde, le câline... Combien? Le prix semble raisonnable à la passionnée amicale et bientôt, notre ours sauvé de l'étal se retroouve dans les bras protecteurs de celle chez qui il va vivre désormais. Mais tout n'est pas joué; il s'agira de conquérir les déjà hôtes de la maison! Pas de crainte. Les présentations se feront avec amour et enthousiasme. L'accueil est assuré!

La visite se poursuit, lentement. Comment faire? Il y a des merveilles et des surprises partout. Comment s'offrir un sac original dédié à la passion des ours? Une seule chose, mais qui mérite réflexion, choisir parmi le vaste choix proposé. Brun? Gris? Rouge? Classique? Un peu plus... téméraire? Le temps semble s'arrêter. Un peu d'aide sera nécessaire et bientôt, deux amies partent à la rencontre DU matériau souhaité tandis que deux autres bavardent à bâtons rompus, soudain gardiennes du stand de la plus créative des créatrices d'ours.

Le temps file. On ne se lasse pas de regarder les gueules de miel... Pardon de "voler" cette expression à un futur salon... Mais manière discrète -?!- d'inviter à parcourir le net si une prochaine halte oursonne à Paris vous tente... Ce serait faire injure à nos dames poupées que de ne pas citer leur belle, vive, froufroutante, séduisante participation au salon brugeois. Tandis qu'ailleurs, cartes postales, batteries de cuisine pour maison de poupées, bébés plus vrais que nature, animaux divers... éveillent des nostalgies d'enfance.

Je ne regrette nullement d'avoir vécu cette expérience pour moi nouvelle. Quelle joie de rencontrer des adultes amoureux de ces ours irrésistibles, plongés dans un univers de passion palpable, où le français côtoie en toute joie l'anglais, l'italien, le néerlandais... Ici, seul règne l'ours souverain aux mille expressions et au regard tellement expressif qu'il abolit toutes les frontières. J'allais oublier de vous le dire... mais non, comment pourrais-je l'oublier... Cette visite, je l'ai faite en chaleureuse et fraternelle compagnie, celle de Josianne et de Patricia, deux amies fidèles et attentives de SolAm... En retrouvant cette autre amie, Anne, vous savez... la plus créative des créatrices. Ne manquez pas ses ours originaux aux prénoms qui soulignent leur forte personnalité. Elle a du talent, un vrai et sensible talent, cette belle décoratrice bruxelloise. Si vous le souhaitez, vous la rencontrerez lors de la prochaine exposition des Passions de SolAm, début novembre, à l'Espace Toots à Evere. Avec Pat et Jo, elle vous invitera à approcher le mystérieux et fascinant univers des ours en peluche. Et qui sait, sans doute succomberez-vous un peu, beaucoup, à cette passion douce mais dévorante. Vous ne le regretterez certes pas. A bientôt.

Catherine Peyrac

16:37 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Joli compte rendu !! Quelle belle et tendre façon de partager ce moment de grâce de ce dernier samedi à Bruges ! Tu as tout compris et capté ! MERCI !!
Et au 27 pour le charme des sculptures de sable !
Les nounoursettes de Coxyde pour le moment !

Écrit par : Patricia et Josianne | 05/08/2008

Les commentaires sont fermés.