27/01/2009

Des voeux si simples et si profonds

Une amie nous a fait parvenir un superbe diaporama conçu, à l'occsion des fêtes de fin d'année, par Marie-Jeanne Lemal. En toute simplicité, avec un énorme clin d'oeil à la vie, elle y évoque son handicap et nous dit, comment, malgré les difficultés, elle a pu  saisir cette vie dont elle a apprivoisé la beauté et le force. Elle nous dit aussi comment elle a pu, sans ostentation mais avec amour, aider les autres. Ce message est d'autant plus émouvant que peu après, Marie-Jeanne décédait dans un incendie. Ses voeux soudain se sont faits témoignage et testament ; nous lui avons dédié l'éditorial de notre dernière Lettre d'Amitié. Elle fait partie de ces êtres de lumière, humbles et merveilleux que nous aurions aimé connaître.

Je souhaite à chacun des bonheurs aussi accessibles qu'un chant d'oiseau... Elle s'appelait Marie-Jeanne. Elle a envoyé ses voeux pour Noël et l'an neuf avant de fermer sa page de vie. Elle ne marchait pas, mais elle roulait comme elle aimait à le souligner, signifiant par là qu'elle avait depuis longtemps accepté son handicap. Plus, elle l'avait transformé. Et la joie de vivre se lisait dans ce regard que plusieurs n'ont pas eu la chance de croiser, mais qu'une amie a partagé grâce à la magie du Net... Lire et relire une phrase simple, tellement simple qu'elle contient et en révèle toute la profondeur du cœur...

Je souhaite à chacun des bonheurs aussi accessibles qu'un chant d'oiseau...Ces quelques mots s'inscrivent  dans la mémoire avec une force extraordinaire. Ils ouvrent des horizons multiples, voire infinis, qui interpellent l'intime de nous. Et le sollicitent.

En ces temps d'incertitude, perturbés, durs, inquiétants... mais pareils en fait à ceux-là qui, en mille exemples, meublent l'Histoire... il est bon de revenir à l'essentiel. A ce qui fait l'essence même de chacun. La vie. La vie et ce qu'elle propose, à chacun. La vie sur laquelle on peut arrêter divers regards, mais qui est avant tout, un don fabuleux. Un don de Joie, d'Espérance, d'Emerveillement. Un don d'Etre.

Il est tant de choses qui s'épanouissent  autour de nous, tant de beautés. Gratuites. Elles sont posées là, devant nous, offertes. Les regarde-t-on assez souvent ? Accepte-t-on de les voir ? De les prendre ? De les cueillir ? Reconnaissons-le, trop fréquemment, nous nous laissons dévorer par des événements sur lesquels nous n'avons aucune prise mais qui nous mettent mal avec nous et parfois aussi avec les autres. Nous embrayons dans des problèmes beaucoup trop vastes pour nous, les disséquons - souvent sans en posséder tous les éléments - nous en trouvons affectés, malheureux, voire déprimés et... impuissants. Nous y laissons une énergie folle, alors que nous aurions bien besoin de cette énergie pour rayonner au quotidien... Pour regarder autour de nous. Regarder avec Amour, avec cette attention à l'autre et aux autres qui donne plus qu'on ne peut imaginer. Tellement plus. Méditer au quotidien... Savoir faire le vide pour bannir l'inutile et s'ouvrir à ce qui fait du bien.

Je souhaite à chacun des bonheurs aussi accessibles qu'un chant d'oiseau. Tout est dans cette phrase. Tout y est, vivant, dynamique. Tout y dit aussi le possible. Acceptons de vivre au quotidien les joies simples et vraies. Celles qui sont à notre portée et n'exigent pas que nous succombions au désir de posséder toujours davantage, d'agir envers et contre tout, d'être formidable/s en tout, de sacrifier aux dictats d'une société qui veut que l'on soit jeune, riche, performant, sportif, en bonne santé... et que l'on exerce une profession en vue, au salaire des plus attractifs... Quitte à y laisser son âme parfois. Regardons, écoutons, voyons. Nous découvrirons autour de nous des merveilles insoupçonnées, oubliées ou négligées. Nous nous trouverons des possibilités nouvelles de compassion, de solidarité, d'accueil de l'autre.

Un sourire, un chant d'oiseau... Tout se rejoint pour qui sait regarder et écouter l'appel de la vie, pour qui sait aimer, tout simplement, et engager son être profond dans une rencontre ardente et passionnante.

Je souhaite à chacun des bonheurs aussi accessibles qu'un chant d'oiseau... Merci Marie-Jeanne, à toi qui as saisi à pleines mains et à plein cœur cette vie que tu as su magnifier pour toi et pour les autres, à toi qui à quelques heures de cette mort qui t'a emportée, nous laisse ce message et ces vœux. Nous les acceptons comme un cadeau précieux.

Anne-Marie, Chantal, Elisabeth, Gisèle, Paulette.

  

06:26 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Un immense merci pour ce très beau message! Oui saisissons ce qui est à notre portée et notre chant d'oiseaux à nous fut ce dernier mardi la remise à la mer de quatre jeunes phoques soignés au "Sea Life" de Blankenberge durant trois mois. Comme il était touchant de voir la mobilisation de la foule solidaire pour encourager ces quatre gros bébés à reprendre le chemin de la liberté et retrouver leurs congénères.

Écrit par : Patricia et Josianne | 30/01/2009

Les commentaires sont fermés.