25/07/2010

Une nouvelle "Lettre d'Amitié"

Sourire La "Lettre d'Amitié" d'aoüt/septembre est parue. Comme convenu, nous vous offrons l'éditorial de ce numéro 37 dont le thème "Méditer/Partager est consacré à Aider l'autre. Vous trouverez aussi dans la présente édition des articles relatifs à la Solidarité, articles transmis par des membres. Et bien sûr les rubriques familières dont "Lire", les activités d'hier ert de demain, la recette de Monique et bien d'autres choses encore.

Si vous désirez mieux connaître l'action de SolAm, n'hésitez pas à nous demander des documents. Mais laissez-nous une adresse afin que nous puissions vous les faire parvenir! 

Vous arrive-t-il parfois, ou souvent, de regarder des émissions comme « Thé ou Café », « Noms de Dieux »… ou toute autre programmation qui offre à une personne le temps de s’exprimer pendant une heure ? L’expérience, chaque fois, est intéressante. Plus, elle interpelle. Que d’hôtes il nous arrive, avant même de les entendre, de les trouver anodins, peu intéressants, guère sympathiques. Mais pour peu que l’on accepte de suivre et d’écouter l’interview, notre perception, souvent, évolue, se transforme, change. Nos sentiments prennent des chemins différents et on se surprend à trouver chez l’invité du jour des aspects qui surprennent, des émotions qui nous le rendent proche dans certaines de ses affirmations, dans ses choix de vie, dans ses fragilités reconnues. L’indifférence, voire l’antipathie, dès lors n’est plus de mise. Et même si on reste critique, on ne peut que reconnaître qu’une brèche s’est rompue.

Il en est de même dans notre vie quotidienne. Que de personnes nous croisons dans la rue, dans notre milieu de travail, dans notre environnement ! Souvent, nous ne leur accordons qu’un simple regard et, avouons-le, nous les gratifions souvent d’un premier jugement. Comment peut-on s’habiller ainsi ? Elle ferait bien de s’abstenir de prendre la parole !...  Nous vous laissons le soin de donner d’autres exemples. Qui d’entre nous peut arguer de n’avoir jamais « classé » quelqu’un au premier regard ?  Pas nous ! Nous nous rappelons des heures de notre jeunesse conquérante où, malgré nos doutes - nous avons envie de dire nos peurs -, nous  abordions le monde actif avec impatience. Avec, tapi au fond de nous, le désir de réussir, de s’affirmer, de gravir les échelons… Parfois, il y avait peu de place pour les autres dans cette aventure exaltante. Tout, bien sûr, ne s’est pas toujours passé comme nous l’avions envisagé. Nos chemins tout tracés ont pris des directions inattendues, tantôt porteuses de joies, tantôt lourdes de souffrances. A l’image de la vie. Depuis, nous savons qu’on ne traverse pas celle-ci sans aléas, sans remises en question, sans surpassement/dépassement de soi dans des domaines que nous n’avions même pas perçus. Les heures nous ont appris que tout ne se déroule pas toujours selon un chemin tout tracé et semé de fleurs. Mais nous avons aussi découvert des cadeaux fabuleux. La rencontre des autres n’en est certes pas le moindre. Qui, dans des moments difficiles, douloureux, n’a vu se tendre une main amicale et secourable ? Mais cette main n’était pas toujours celle que l’on espérait, que l’on attendait. Des amitiés naissent ainsi, des amitiés que jamais nous n’aurions pu croire possibles. L’autre nous a écouté/e. Nous avons partagé. Nous avons franchi le mur de l’indifférence pour découvrir une personne digne de respect, d’attention, d’affection. Nous avons aussi compris que chaque être recèle des trésors d’humanité, de compassion, d’intelligence. Nous avons appris sur le tas. Et sans doute avons-nous développé une écoute qui a su se faire attentive, dénuée de tout jugement préalable.

Ceci, nous le vivons régulièrement dans cette association qui est nôtre. Nous y venons avec au cœur l’espoir de vaincre quelque peu une solitude trop lourde à porter. Mais nous y venons souvent avec  certaines peurs. Qui vais-je rencontrer ? Serais-je accepté/e ? Pourrais-je m’intégrer ? Plus, me faire de nouvelles relations qui se transformeront peut-être en amitiés ? A ces questions, nous ne pouvons qu’apporter une seule réponse. Essayez ! Rejoignez-nous le cœur dépouillé de tout à priori. Offrez votre sourire ! Vous en recevrez d’autres en retour. Vous vous sentirez accueilli/e. Et sans doute ressentirez-vous toujours davantage, que chacun/e recèle mille trésors et vertus à découvrir et à partager. C’est aussi cela l’aventure humaine.

Anne-Marie, Chantal, Elisabeth, Gisèle, Paulette

 

Sourire

18:56 Écrit par Catherine Peyrac dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Il est vrai que nous sommes parfois déçus de nos amis, et par contre parfois bien étonnés de l'aide de certaines personnes!
Bonne chance dans votre association....je travaille en pharmacie et l'écoute du client, est très importante .

A un de ces jours .....

Écrit par : mnb | 05/08/2010

Les commentaires sont fermés.