16/09/2010

Une exposition à voir et à goûter.

A Evere it’s Breakfast Time !

Histoire du petit déjeuner ici et ailleurs.

SourireVoilà une histoire qui plonge dans la nuit des temps, ou presque.  Multiple, indispensable, revigorant, complet, parfois négligé voire bâclé ou pris entre deux portes, le petit déjeuner appelle autour de la table matinale, des milliers de personnes de par le monde.  Curieusement pourtant, on ne lui avait pratiquement pas, à ce jour, consacré d’exposition qui lui soit exclusivement dédiée. On accueille donc avec joie et intérêt le Breakfast time que propose le Musée bruxellois du Moulin et de l’alimentation. Plusieurs salles retracent l’histoire et les diverses déclinations de ce repas qui ouvre la journée et marque la fin du jeûne nocturne car c’est bien de cela qu’il s’agit quand on prononce le mot dé-jeuner.

L’histoire du petit déjeuner est aussi celle des peuples, celle des hommes et des femmes qui ont écrit ses différents moments et ingrédients au fil des siècles. Du pentaculum mérovingien, qui comprend essentiellement du pain et de l’eau au chôshoku - véritable repas fort de plusieurs plats qui conjuguent esthétique et pureté des saveurs - dégusté au Japon, ce sont mille aspects d’un repas, le premier de la journée, qui se dévoilent. Au fil des siècles, il a emprunté des détours, imposé ses règles, selon les classes sociales, selon le travail exercé, selon les produits locaux ou importés, selon que l’on vit en ville ou à la campagne… Café, thé, chocolat ou jus de fruits…; pain, céréales ou viennoiseries ; fromages, poissons, charcuteries ou viandes ; légumes ou fruits ; confitures, compotes ou miel fleurissent sur les tables… Ce qui a engendré toute une vaisselle pratique, belle pour le simple plaisir de l’être, ou mariant ces deux fonctions. Quant aux interprétations de cette vaisselle, elles sont elles aussi source d’interprétations diverses pour les designers  – voir, notamment, les exemples de coquetiers présentés à Evere. C’est dire que de nombreuses pièces enrichissent une exposition agréablement didactique et mise en place. Au gré du parcours, on note un modèle de boulangerie et de brasserie datant de la 12è dynastie égyptienne, une cafetière du XVIIIe siècle, une chocolatière en céramique originaire de Seaux(France), un  bol de la seconde moitié du 19e siècle réalisé dans es ateliers de Boch Frères… Et tant d’autres merveilles à déguster en une visite qui se termine sur une autre dégustation, terriblement concrète et gourmande qui permet de visiter différents types de petits déjeuners servis de par le monde.

Signalons par ailleurs que pour les enfants, le parcours est balisé par des haltes ludiques/ découvertes qui les interpellent et sont pour eux une manière très plaisante d’apprendre.

SolAm visitera le Breakfast Time prochainement et réservera une visite gourmande, ce qui après la visite guidée, permettra de goûter quelques saveurs du monde. Sourire

Jusqu’au 31 août 2011, du mercredi au vendredi de 10h30 à 17h30 ; les samedis et dimanches, de 13h à 17h30. PAF 3€, 2€.

Des ateliers culinaires sont organisés, tant pour les groupes que pour les individuels, et ce régulièrement jusqu’ à la fin de l’exposition. Inscription obligatoire.

Rens. 02/2453779

Rue du Moulin à vent 21/rue du Tilleul, 189.

 

 

21:28 Écrit par Catherine Peyrac | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.