23/08/2014

Retrouver Marie-France

Une demande signée Corinne nous est parvenue. Elle souhaite savoir si Marie-France poursuit ses activités de développement personnel. Oui ! Et ce avec enthousiasme, perspicacité et compétence.

Nous vous invitons, vous qui êtes intéressé/e par ses activités, à consulter son site: pointdecom.be

Vous pourrez y trouver tous renseignements souhaités.

D'ores et déjà, nous pouvons vous dire que Marie-France sera à nos côtés pour fêter, dans les prochains mois, le dixième anniversaire de SolAm.

Marie-France a suivi le formation dispensée par Ecoute Ton Corps, centre crée par Lise Bourbeau. Cette dernière sera présente à Bruxelles le 15 septembre prochain, pour une conférence: comment retrouver et garder sa joie de vivre. Pour tous renseignements à ce sujet, n'hésitez pas à consulter le site ecoutetoncorps.com et aussi le site belge : bruxelles@ecoutetoncorps.com

Nous espérons avoir répondu à la demande de Corinne. Si ce n'est pas le cas, qu'elle n'hésite pas à nous contacter à nouveau.

Cordialement

SolAm

15:51 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2010

Une exposition à voir. Une action importante.

 

La Maison des Savoirs - CEC

et le programme Sésame des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique Educateam

ont le plaisir de vous inviter au vernissage de

 

l’exposition de l'atelier

moments de rencontres avec des œuvres d’art

d’émotions partagées

de chemins parcourus

 et de réalisations personnelles

 

le mardi 29 juin 2010 de 16h à 19h

ATD Quart Monde - Av. Victor Jacobs 12 - 1040 Bruxelles

exposition accessible du 30 juin 2010 au 19 septembre 2010

uniquement sur r.d.v 02/414.02.06 - 02/647.99.00

sesame@fine-arts-museum.be

 

12:54 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/06/2010

Bonne fête Papa!

Ce dimanche consacré aux élections est aussi le jour de la Fête des Pères. N'oubliez pas de dire à celui qui veille sur vous depuis même avant votre naissance, qui vous guide du mieux de son amour, qui est là pour vous quand vous en avez besoin:

Bonne Fête Papa!

20:44 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Et si on reparlait de solidarité...

SolAm veille à aider celles et ceux qui la rejoignent à lutter contre la solitude par l'amitié et la solidarité. Nous avons vouku consacrer une page entière à évoquer à nouveau cette dernioère. Il arrive, en effet, que l'on ait tendance à négliger quelque peu cette solidarité même si on connaît son importance; nous vous livrons ici le fruit de notre réflexion. A le fin de l'article, nous invitons nos membres à nous dire quels sont les gestes de solidarité qu'ils posent dans leur vie. Point n'est besoin d'actions d'éclat. Il est des gestes, des mots quotidiens qui offrent des élans de sympathie et sont des rayons de lumière pour qui les reçoit.

Si l'idée vous séduit, nous vous convions à participer, via la réponse sous "commentaire/s à notre "enquête". Merci à vous.

E

t si on reparlait de solidarité…

            Oui, reparlons-en ! Le moment nous paraît particulièrement opportun à quelques jours des       vacances.  Une période bénie pour certains, à savoir ceux qui partent au soleil ou ailleurs. Une période redoutée par ceux qui se sentent exclus de ces moments lourds de sens pour eux qui ne peuvent partir. Faut-il encore évoquer les raisons de ce non-départ ? Elles varient, mais toutes sous-entendent souvent difficultés. Difficultés financières. Difficultés de santé. Difficultés familiales. Et aussi, solitude. Solitude imposée par la vie. Solitude subie. Solitude qui, parfois, confine à l’oubli. La solitude n’est pas inéluctable nous direz-vous. Sans doute. Mais elle blesse, démolit, anéantit qui n’a pas ou plus la force d’en sortir. Car il ne faut pas oublier que tous n’ont pas toujours la même capacité de résilience. Or vaincre la solitude lorsqu’elle se fait ennemie, voire ennemie mortelle - il est des moments de fête notamment où le suicide apparaît comme le seul recours -, n’est pas à la portée de tous. Rappelez-vous ces personnes âgées délaissées par leur famille à l’heure des vacances. La canicule s’en était mêlée. Les décès furent nombreux, beaucoup s’en allant vers ce monde qu’on dit meilleur dans l’indifférence la plus totale. A l’époque, l’émotion fut vive. Comment pouvait-on en arriver là ? Comment pouvait-on laisser des personnes se déshydrater ou se désespérer jusqu’à ce que la mort les accueille ?

Si nous acceptons de nous remettre quelque peu en cause, force nous sera de constater que parfois, souvent… nous négligeons certaines personnes. Celles qui signent ces quelques lignes n’échappent pas toujours à cette réalité. Pourquoi ? Pour de multiples raisons qui ne sont pas nécessairement mauvaises ou à ranger dans le cercle des excuses. Toutes et tous, nous sommes souvent débordés, happés par une société qui privilégie le faire et le avoir et laisse le être au fond de ces aspirations intimes que l’on ne parvient à concrétiser qu’à des moments privilégiés.

Où voulons-nous en venir ? Certes pas à culpabiliser qui que ce soit. Simplement à attirer l’attention. A rappeler que SolAm est née d’une volonté de rompre, dans la mesure de ses moyens, la solitude ce celles et de ceux qui la rejoignent. Pour ce, elle propose des rencontres, des excursions, des moments privilégiés… Pour en profiter et en ressentir les effets, il faut bien sûr répondre à ses invitations. C’est au cœur de celles-ci que se nouent des amitiés et que des membres décident alors de se retrouver de temps en temps pour partager un restaurant, un cinéma, une promenade… Quand nous avons vent de cela, nous ne pouvons que nous en réjouir. Mais en cette veille de vacances, nous souhaitons rappeler que SolAm prône aussi la solidarité. Il est tant de manières d’activer et de vivre celle-ci. Et cela ne prend pas trop de temps. Il suffit d’accepter d’être attentif. De tendre la main. Une amie s’en va pour quelques jours ? On peut lui proposer de relaver son courrier. Une autre est hospitalisée ? On peut lui rendre visite, lui proposer d’arroser ses plantes, se prendre soin de son chien ou de son chat le temps de son absence. Une autre encore est souffrante ? On peut lui offrir de faire ses courses le temps de son indisposition. S’il y a déménagement en vue, on peut proposer quelques moments pour un coup de main qui sera certainement accueilli avec joie et reconnaissance… Il est tant de circonstances qui ouvrent la solidarité. Et si on ne peut agir concrètement, on peut toujours décider de passer un coup de fil de temps en temps, d’envoyer un mot… Pour dire à l’autre qu’elle n’est pas seule, abandonnée, rejetée. Pour lui dire qu’elle existe !

Qu’est-ce qui nous fait hésiter ? Nous ne voyons qu’un seul mot ; la peur. Peur d’être trop sollicité, envahi, manipulé, jugé… Mais nous le savons toutes et tous, la peur est la pire ennemie de l’Amour. Alors, mettons à profit cette période de vacances pour nous engager dans la solidarité. Nous avons tout à y gagner.

Bonnes vacances à vous qui nous lisez. Et bonne solidarité. Goûtez-y ! Vous serez conquis/e/s et en redemanderez !

Anne-Marie, Chantal, Elisabeth, Gisèle, Paulette

 

SolAm a besoin de vous. Ecrivez-nous !

Parce que les bonnes idées font du bien ! Envoyez-nous les vôtres ! Ou téléphonez-nous ! Que signifie pour vous la solidarité ? Comment la manifestez-vous ? Quels gestes ? Quels actes ? Comment souhaiteriez-vous qu’on la manifeste à votre égard ? Quelles sont/seraient ces petites manifestations d’attention qui vous feraient plaisir et/ou vous rendraient service ? Nous nous engageons à tenir compte de vos réponses, de vos suggestions, pour mieux affirmer encore un des engagements importants de SolAm. Nous publierons vos idées. Nous garantissons bien sûr l’anonymat. Ce qui importe, ce sont les idées et le partage de ces idées. D’ores et déjà, nous vous disons Merci. 

 



20:40 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/05/2010

Montage floral pour table accueillante!

 A chaque parution de la Lettre d'Amitié, notre amie Marie-Claude nous fait le plaisir de nous offrir la possibilité de réaliser une composition florale. A moindre prix, avec les fleurs et plantes du moment. Un peu d'attention, un peu de temps... Et voici une table métamorphosée. Cerise sur le gâteau, ce montage on l'a réalisé soi-même. Suivons notre guide !

Les conseils fleuris de Marie-Claude

Composition de roses

 

Matériaux

Tiges de rotin ou de graminées ; un récipient ovale (ou autre), un bloc de mousse oasis, feuilles squelettes (beige et différents tons de rose - chez Blokker, en jardinerie ou dans les magasins de décoration).

Végétaux

Feuilles de lierre - 12 roses, (blanc, rose très clair et rouge selon les goûts)  - 3 ou 4 tiges de graminées - pittosporum ou fougère ou gypsophile ou asparagus.

Réalisation

- Placez le bloc de mousse oasis bien trempé dans le contenant, ajustez-le de façon à ce qu’il dépasse de 1cm le bord du contenant, taillez les bords en biais.

- Piquez les feuilles de lierre à l’horizontale (tiges taillées à 3cm environ) de manière à garnir complètement le bord du récipient.

- Placez des feuilles squelettes de différentes couleurs à plat sur le dessus de la mousse oasis puis piquez –y les roses (tiges  taillées à  6-7 cm sans feuilles et sans épines) de façon harmonieuse en traversant les feuilles squelettes.

- Complétez cet ensemble par quelques feuilles de pittosporum (fougère ou gypsophile ou asparagus)

- Veillez cependant à ne  pas trop charger votre montage.

- Terminez en piquant (les deux extrémités) en arc, 2 ou trois tiges de rotin d’une trentaine de cm ou des tiges de graminées.

N.B. Ce montage peut être réalisé facilement en grand ou en petit format.

10:56 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/05/2010

Bonne fête maman!

SourireSolAm souhaite à toutes les mamans une douce, belle et tendre fête!Sourire

05:00 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Une rencontre. Un temps de partage et d'échanges

Vivre un moment/cinéma avec SolAm

Les membres de SolAm connaissent bien nos rendez-vous cinéma du deuxième samedi du mois. La formule est simple. Le deuxième samedi donc, nous nous retrouvons galerie de la Toison d’Or un peu avant 11h. Chacune et chacun se prononce pour le film qui répond à ses attentes. Pas question, en effet, d’imposer  le moindre choix. Ceci ne répondrait d’ailleurs pas à l’esprit de respect de la liberté de chacun qui prévaut chez SolAm. Le petit plus est que l’on se rencontre déjà dans le vaste hall de la galerie. On se salue. On discute des choix. Et on se dit que l’on partagera nos critiques ensuite, au Foodmaker. C’est là, au premier étage, que l’on a la certitude de se retrouver après la projection. C’est là aussi que des membres qui ont simplement envie de vivre une pause d’échange amical savent nous situer. Un exemple ? Ce samedi de mai, de amies ont décidé de visionner Mammuth, le film de Benoît Delépine et Gustave Kervern, qui voit une prestation forte de Gérard Depardieu, un acteur que l’on aime ou que l’on rejette, mais qui ici offre une composition qui suscite l’adhésion. A ses côtés, dans ce road-movie aux accents surréalistes qui dévoile des moments drôles, denses ou légers, mais aussi, souvent terriblement humains, Yolande Moreau, semblable à elle-même, c’est-à-dire impeccable.

De tout cela, d’autres choses encore, nous discutons au premier étage du Foodmaker. Qui face à une quiche, qui face à un potage, à une salade ou à une part de gâteau. Surprise heureuse, des amies qui avaient souscrit à une visite guidée de la Porte de Hal nous ont rejoints. A ce rythme, le temps file trop vite, comme chaque fois que l’on est ensemble. A quand le prochain rendez-vous ? Le 29 mai, à Tervuren, pour la visite du Musée et une promenade en forêt… Ne visiterait-on pas un de ces jours le Musée du Tram ? Et une balade avec le tram chocolat ? D’accord, on va programmer tout cela ! Deux amies nous quittent : objectif premier, un regard sur les galeries de la Toison d’Or rénovées. Les autres s’attardent. Mais il faut bien se quitter… Deux amies prolongent la joie d’être ensemble et décident de terminer la journée en allant voir… Mammuth !

C’est tout cela, et plus encore, le rendez-vous cinéma mensuel de SolAm ! Si jamais vous ne l’avez pas encore expérimenté, osez !… Vous ne le regretterez certes pas. Et ainsi que nous confiait une amie : bien sûr, on peut aller seule au cinéma. Mais ne pas pouvoir échanger ses impressions, c’est tellement dommage. Et puis, on se sent tellement bien ensemble. Ce sont des moments dont on se souvient et qui ressourcent quand Dame Solitude et les pensées qu’elle engendre pointent leur nez… 

Attention ! Dès juin, les cinémas UGC/Toison d’Or affichent leurs horaires d’été. La « séance avant midi » ne reprendra que fin septembre. Nous proposons donc à celles et à ceux qui le souhaitent de nous retrouver dès 11h au Foodmaker. Nous déciderons après la collation partagée de ce que nous souhaitons faire : assister à une séance soit à l’UGC soit au Vendôme, faire du shopping, visiter une exposition… Tout est ouvert. Après tout, nous serons alors dans la période des vacances !...

04:58 Écrit par Catherine Peyrac dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |